La souplesse d'une PME, la force d'un groupe à votre service
 

CHARTE ENVIRONNEMENTALE

 
Charte environnementale
 
En tant que PME et, de part notre secteur d’activité, la complexité de notre mission pour répondre à l’enjeu environnemental nécessite une démarche volontaire sur le long terme.
Cette charte a été établie pour œuvrer à une amélioration permanente de notre activité, en réponse à une problématique majeure qui nous concerne tous.
Elle est basée sur 4 principes majeurs afin de réduire notre empreinte écologique.
 
 
 
 
 
 
L’idéologie référence
 
Le rapport Brundtland publié en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement des Nations Unies définit la politique nécessaire pour parvenir à un développement durable. Le rapport définit le concept ainsi : « Le développement durable est un mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs »
 
 
 
 
 
 
 
 
Notre réponse au volet social
 
Tant que cela reste possible, nous privilégions un système de partenariat basé sur le développement endogène. Cette collaboration avec le tissu local œuvre pour la pérennité de l’économie de notre bassin d’emploi et la rationalisation des émissions induites par le transport.
Une agence déportée a été créé à Locminé pour être au plus près de nos clients. 95 % de nos interventions sont réalisée sur une échelle départementale.
 
 
Principe n° 1 : Le bureau éco-responsable
 
Les activités de bureau génèrent elles aussi des impacts environnementaux et énergétiques non négligeables : la consommation d’énergie liée à la bureautique, l’éclairage, le chauffage, l’émission de gaz à effet de serre liées au transport des salariés, la consommation d’eau, la production de déchets.
Cette charte rappelle les bons réflexes pour l’environnement et les économies d’énergie, à adopter sur votre lieu de travail. Les gestes de chacun sont importants.
 
Poste Electricité
 
Les pompes à chaleur aérothermiques remplacent au fur et à mesure les convecteurs électriques.
La plage neutre est définie entre 19°C et 26°C
Les soirs et week-ends, fonctionnement des PAC réduit par régulation.
En quittant une pièce, définitivement ou pour plus de 20 minutes, éteignez bien toutes les lumières de votre bureaux et écran.
Les écrans de la société s’éteignent automatiquement au bout de 10 minutes.
Coupure de tout l’éclairage de nos sites par le biais d’un interrupteur général.
 
Poste Papier
 
Le papier constitue le principal déchet des lieux de travail.
N’imprimez les documents numériques que lorsque cela s’avère indispensable.
Vous devez aussi responsabiliser vos destinataires en insérant à votre signature électronique le message suivant :         Pensez à l'environnement avant d'imprimer ce message
Nous sommes équipés d’imprimantes recto/verso sur tous nos sites. L’utilisation de cette fonction permet de réaliser une économie importante de papier.
Conservez les feuilles qui ne sont utilisées que sur un côté et constituez dans votre bureau une pile de papiers de brouillon, pour écrire ou imprimer des documents non officiels et à usage interne.
Pour vos brouillons, vos notes de réunion… préférez le crayon papier. Pour éliminer l’encre au moment du recyclage, on utilise du chlore, très polluant pour les rivières et qui se dégrade difficilement.
Annulation des abonnements inutiles (journaux, bulletins, revues…) permettant de réduire, à l’année, de plusieurs centaines de kilos nos déchets papier.
Utiliser les poubelles spécifiques pour le papier mises en place dans nos bureaux.
Nous refusons les tracts publicitaires dans notre boite aux lettres.
 
Poste Eau
 
Pour les chasses d’eau, pensez à utiliser le ½ réservoir et l’urinoir à chaque fois que possible.
Ne laisser pas couler l’eau d’un robinet sans utilité directe.
 
Poste sensibilisation
 
La mise à jour trimestrielle et l’affichage d’indicateurs de nos consommations
Campagne interne et par le biais de l’affichage et de notre journal interne : éco conduite,
 
 
Principe n° 2 : Contrôle et réduction de nos émissions CO2
 
 Quantifier nos émissions de CO2 et œuvrer pour les réduire 
 
Notre bilan carbone a été effectué pour l’année 2009. Les postes considérés sont :
notre parc véhicules : consommation en carburant et énergie grise :
notre consommation en électricité : 13,6 tonnes de CO2                                                    
L’objectif est d’améliorer de 15 % d’ici à 2015, nos rejets en CO2
 
Sur le bâtiment de notre siège social, nous avons installé durant l’été 2010, 216m² de panneaux photovoltaïques. A raison d’une estimation de production de 30 800 kWh/an, c’est également le rejet de  55 tonnes de CO2 qui sera évité durant les 20 prochaines années et des dizaines de grammes par an de matière hautement radioactive à longue vie sont évités.
 
Les transports
 
Surveillance régulière de l’état de nos véhicules. Par exemple, des pneus sous-gonflés entraînent une surconsommation d’énergie. Un véhicule bien entretenu est un véhicule plus sûr et moins polluant.
Surveillance régulière de nos consommations de carburant afin d’établir le bilan de notre parc véhicule et orienter nos futurs achats en fonction des frais afférents aux différents types de véhicules.
Lors d’achat de véhicule la consommation de carburant et le respect des normes environnementales intervient pour 25% dans la prise de décision (25% : adéquation par rapport au besoin – 25% praticité – 25% coût – 25% bilan énergétique)
Lors de votre temps de travail, anticiper les besoins afin de rationaliser les déplacements. Ainsi nous devenons plus performants tout en réduisant notre empreinte écologique.
Enfin, pensez au covoiturage entre collègues pour vos déplacements vers votre lieu de travail!
Les 5 règles à respecter pour adopter l’écoconduite sont :
Changer les rapports à bas régime moteur
Maintenir une vitesse stable
Utiliser un régime moteur le plus bas possible
Anticiper le trafic et rouler zen
Entretenir son véhicule
 
La dématérialisation des échanges administratifs
 
Les échanges par mail sont privilégiés dès que possible aux échanges courrier. Sensibilisation est faite auprès de nos correspondants travaillant par échange de courriers par un rappel systématique de l’adresse mél de l’expéditeur.
La SVEG se tient volontaire et nous sommes prêts à toute collaboration et échange basée sur le principe du « zéro-papier ». Nous sommes notamment en possession d’un certificat CertEurope permettant la signature électronique. Cette dernière a aujourd’hui la même valeur légale qu’une signature manuscrite (loi n° 2000-230 du 13 Mars 2000).
 
 
Les fluides frigorigènes
 
La SVEG dispose depuis le 12 novembre 2009 d’une attestation de capacité – catégorie 1, nous qualifiant pour intervenir sur les appareils frigorifiques contenant des fluides frigorigènes.
 
Les fluides frigorigènes sont des gaz qui ont un pouvoir de réchauffement très important. Le métier de frigoriste ne peut dorénavant plus se pratiquer sans détenir une attestation de capacité et une formation aux nouvelles réglementations.
 
Cette attestation, délivrée dans le cadre de l’application de l’article R.453 du code de l’environnement, nous permet de réalisation des interventions suivantes :
 
Contrôle d’étanchéité, maintenance, entretien, mise en service, récupération des fluides de tous les équipements de réfrigération, de climatisation et de pompe à chaleur.
 
Par ailleurs toutes nos interventions en la matière font l’objet d’une fiche d’intervention des fluides introduits, manipulées et récupérés. Une déclaration annuelle de l’ensemble des fluides frigorigènes est obligatoire afin de justifier de notre respect de la réglementation environnementale auprès de l’organisme de certification.
 
Figure 2 : Schéma des acteurs concernés par la déclaration auprès de l’Observatoire des Flux de Fluides Frigorigènes
 
 
Principe n° 3 : Le tri des déchets et cycles de recyclage 
Nous sommes pointe de collecte Récylum
 
 
Nous nous sommes engagés, dans la cadre de notre métier, à collecter
toutes les lampes en fin de vie qui peuvent faire l’objet d’un recyclage.
Aujourd’hui parmi les 100 millions de lampe mises au rebut annuellement,
moins de 40 % sont collectées et recyclées. Les 60 % de lampes restantes
représentent un enjeu environnemental majeur.
 
La SVEG a conclu un partenariat directement avec Récylum, éco-organisme agréé, qui a pour mission d’organiser l’élimination des lampes usagées sur l’ensemble du territoire national. Cette démarche d’intérêt général s’inscrit dans une dynamique de développement durable avec pour objectif un bilan écologique positif tout en respectant l’efficience économique de la filière.
 
 
 
Figure 3 : Les sources concernées par le recyclage
 
 
Les lampes ne se jettent plus (infime présence de mercure). Cela concerne toutes les sources lumineuses, à l’exception des ampoules à incandescence classiques et halogènes.
 




 
Récylum est un organisme à but non lucratif qui est totalement financé par le paiement de la taxe d’éco-contribution. Cette taxe est appliquée par les fabricants aux professionnels du métier, qui se doivent de la répercuter à l’identique à leurs clients. Ainsi les coûts de la filière sont répercutés au prorata de la mise sur le marché des équipements électriques.
 
 
Parce que vous payez ce service, vous êtes en droit d’attendre que les entreprises que vous missionnez agissent en conséquence.
 
 
 
 
 
 
Un traitement spécifique et conforme au Code de l’environnement (Loi n°75-633 15/07/75) permet de recycler 93 % du poids des lampes et tubes fluorescents usagés. Réutiliser ces matières dans la fabrication de nouveaux produits préserve les ressources naturelles et limite les risques de pollution.
 

 
Figure 4 : Les produits obtenus après recyclage
                                                                                                                                            
La collecte & le traitement de nos consommables informatiques usagés
 
Nous avons établi un partenariat de prestation de service avec la CONIBI (CONsortium Industriel Bureautique Informatique) pour réaliser la collecte et la valorisation de nos consommables usagés. Des bordereaux de retour d’intervention et des bordereaux de suivi des déchets permettent le contrôle des circuits d’élimination, de leur production jusqu’à leur destination finale.
 
Figure 5 : Les consommables informatiques recyclés
 
 
Le tri de nos déchets sur le chantier
Les déchets issus de nos activités sur les chantiers font l’objet d’un document propre à chaque chantier : le SOSED (Schéma d’Organisation et de Suivi de l’Evacuation des Déchets).
Ce document récapitule les productions de déchets dans le cadre du chantier par type, l’évacuation et les modalités de mise en œuvre du SOSED.
 
 
Principe n° 4 : Sensibiliser notre personnel
 
La SVEG s’engage à communiquer régulièrement par le biais de campagne d’affichage interne ou par son  journal d’information auprès de ces salariés sur différentes thématiques pour une vraie prise de conscience environnementale.
 
 
 
21 rue des Frères Lumière - ZAC de Kerniol - 56000 VANNES - Tél: 02.97.40.70.71 - Fax: 02.97.40.70.82 - Email: contact@sveg.com
 

 


                                                              

 

 

s